GABRIELLE CHANEL

 

Qui mieux que Gabrielle Chanel, figure incontournable de la mode, pouvait inaugurer la très attendue réouverture du Palais Galliera ? S’il y a bien une icône du style, c’est assurément celle qui a libéré le corps des femmes, enfermé dans des corsets, leur permettant de se mouvoir plus aisément dans des vêtements d’un chic absolu. Une première dans l’histoire de la mode et dans celle des musées, avec cette exposition Gabrielle Chanel dédiée à une couturière hors normes, nous invitant à redécouvrir ses pièces phares, à la fois sobres et élégantes, comme la fameuse marinière en jersey de 1916, le tailleur en tweed gansé, la petite robe noire ou l’escarpin bicolore. Une salle entière est même dédiée au célèbre N°5, un « parfum de femme à odeur de femme », selon les mots de la créatrice visionnaire qui est parvenue à créer l’un des parfums les plus vendus au monde.

A l’époque où est sorti le N°5, en 1921, la plupart des fragrances étaient issues de l’essence d’une seule fleur et Gabrielle Chanel a révolutionné le monde de la parfumerie en élaborant un précieux liquide composé de plusieurs essences : « Un parfum artificiel, je dis bien artificiel comme une robe, c’est-à-dire fabriqué. Je suis un artisan de la couture. Je ne veux pas de rose, de muguet, je veux un parfum qui soit un composé », déclarait-elle avec aplomb.

GABRIELLE CHANEL 2

 

GABRIELLE CHANEL3