1_chandeleur

Voilà la Chandeleur, vive les crêpes ! Si pour nous cette fête est l'occasion de manger des crêpes sucrées ou salées, arrosées de cidre, dans d'autres pays, on préfère les petits pains de maïs ou bien on attend sagement le réveil des marmottes. Entre amis ou en famille, voici le tour du monde des différentes traditions durant la Chandeleur.

Le jour de la Chandeleur, que l'on surnomme également la fête des Chandelles, est célébré 40 jours après Noël en France.

D'origine païenne, cette fête religieuse et chrétienne évoque la célébration de la présentation de Jésus au temple. Au fil des années, une autre tradition a vue le jour : les crêpes.

Elle se rapporte à un mythe où la superstition voulait que celui qui ne cuisinait pas de crêpes le jour de la Chandeleur, verrait son blé se carier. Une autre coutume s'est ajoutée, celle de la pièce d'or. Cette tradition consistait à faire sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d'or dans la main gauche.
Cette coutume s'est répandue en France, en Belgique et en Suisses.

La Chandeleur dans d'autres pays est une toute autre affaire.

Au Luxembourg, on fête le "Liichtmëssdag" où les enfants tiennent des lampions et quémandent des sucreries ou des pièces à leurs voisins.

Aux États-Unis et au Canada, on célèbre "le jour de la marmotte". Le principe ? On observe le terrier d'une marmotte afin de prédire la météo. Si la marmotte sort du terrier sans voir son ombre alors le printemps arrivera bientôt. A contrario, s'il y a du soleil et que l'animal voit son ombre, on dit que l'hiver peut durer plusieurs semaines.


Au Mexique, c'est le "Dia de la Candelaria" et on se régale de tamales (petits pains de maïs cuits) garnis de farces sucrées ou salées. Et selon la coutume, c'est la personne qui a tiré la fève le jour des rois qui doit s'occuper d'acheter les tamales.

pancakes-4410605_1920-1000x600